!function(f,b,e,v,n,t,s) {if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)}; if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version='2.0'; n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0; t.data-privacy-src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window,document,'script', 'https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js'); fbq('init', '255869511783398'); fbq('track', 'PageView');
//Comment savoir si je suis déprimé ?

Comment savoir si je suis déprimé ?

Qu’est-ce qu’est la dépression

La dépression est une maladie qui se caractérise principalement par l’existence d’une tristesse de l’humeur pouvant être associée à des sentiments de découragement ou encore de désespoir. Il s’agit de la maladie psychique la plus répandue dans le monde ! Elle peut toucher n’importe lequel d’entre nous, quel que soit son sexe, son âge ou son niveau socio-culturel.

Certains facteurs prédisposant sont reconnus comme l’isolement social, la solitude, la perte d’un proche, ou encore certains changement dans notre organisation de vie comme un déménagement ou le passage à la retraite. D’autres facteurs, plus intrinsèques à chacun, peuvent également favoriser une dépression comme une perte de son autonomie fonctionnelle, l’existence d’une ou de plusieurs maladies, ou encore une antériorité personnelle de syndrome dépressif.

Une maladie psychique aux nombreux symptômes

La dépression associe une tristesse de l’humeur, une majoration des plaintes somatiques et un ralentissement intellectuel avec manque d’intérêt. Dans ce contexte, on recherche certains symptômes :

  • Une humeur dépressive ;
  • Une perte d’intérêt ou de plaisir ;
  • Une perte ou un gain de poids ;
  • Une insomnie ou une hypersomnie ;
  • Une agitation ou un ralentissement psycho-moteur ;
  • Une asthénie ou une perte d’énergie ;
  • Un sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessif ;
  • Une diminution de la capacité de concentration ;
  • L’existence d’idées de mort ou d’idées suicidaires.

Le diagnostic repose sur l’existence d’un moins 5 de ces critères (avec au moins humeur dépressive ou perte d’intérêt ou perte de plaisir) et qu’ils soient à l’origine d’une perturbation de la vie quotidienne durant au moins 2 semaines, et contrastant avec l’état antérieur de la personne. La présence d’un seul des items listés doit faire évoquer une humeur dépressive.

Elle peut toucher n’importe lequel d’entre nous, quel que soit son sexe, son âge ou son niveau socio-culturel

Les principes de prise en charge tiennent comptes de l’existence de troubles mentaux et de l’existence de pathologies organiques. Le contexte d’apparition des symptômes est souvent un élément clef dans l’orientation de la prise en charge. Cette dernière repose soit sur une thérapie cognitive et comportementale (identifier et évaluer les idées négatives et les croyances à l’origine du sentiment de dévalorisation, aide pour augmenter ses activités et développer les capacités d’adaptation), soit sur un traitement médicamenteux, soit ce qui est le plus souvent le cas sur l’association des deux.

Une maladie trop peu reconnue comme telle

Malgré sa fréquence élevée dans notre population, la dépression est encore insuffisamment identifiée et par conséquent insuffisamment traitée. Ses impacts sur la qualité de vie et sur l’autonomie fonctionnelle et intellectuelle des personnes concernées justifient une prise en charge adaptée.

Comme l’écrivait Gustave Flaubert dans une lettre du 15 aout 1978 destinée à Guy de Maupassant : « Prenez garde à la tristesse, c’est un vice. »

 

Tristan Cudennec

Docteur en Médecine

Par |2018-10-01T17:41:12+00:0024 août 2018|Optimisme|0 commentaire

Laisser un commentaire

En poursuivant sur ce site, vous acceptez l’utilisation de traceurs (cookies) qui ont pour finalité de faire des statistiques de mesures d’audience. Réglages J'accepte

Avertissement relatif aux cookies

Ce site utilise des cookies lors de votre visite pour améliorer la navigation, recueillir des statistiques de visites anonymes et vous proposer des contenus enrichis.

Vous pouvez accepter ou refuser leur dépôt. Certaines fonctionnalités pourraient alors ne plus être disponibles.

Consulter nos Mentions légales et Politique de Protection des Données

Avertissement relatif aux extensions de tierce partie

Ce site utilise des services de tierce partie, dont des cartes Google Maps et des vidéos Youtube intégrées. Décochez les cases des services que vous ne voulez pas utiliser, et cliquez sur OK pour enregistrer vos réglages.

Note : l'enregistrement de ces réglages utilise un cookie valable 30 jours ; pour accéder à nouveau à ces réglages une fois ceux-ci enregistrés, supprimez le cookie lié à ce site et nommé privacy_embeds.